mardi 24 avril 2007

SALADE SPECIALE "RUBETTES"

Ça y est, du fait des grandes résolutions de vacances oblige, et accessoirement réveillée à 09H00 par le bruit de la perceuse d'un abruti (tout usager de la perceuse est forcément abruti avant midi !), on va optimiser les vacances pour faire le vide, ranger et nettoyer à fond... Bon, 1ère étape laver le chien (fait hier YESSS !), vider les placards, et là c'est le drame : il reste toujours des fonds de boîtes de tout et jamais assez pour faire de bouffes de mono maniaques averties ! :-)

Think positive, mon compte bancaire n'étant pas loin de chanter Titanic (c'est le couplet avant le coup de fil du banquier), je décide donc de pique-niquer cette semaine tout en vidant intelligemment mes placards !

Tout en me lançant dans une danse effrénée avec Ségo et Sarko - mes barba chiens ont écopé de ces jolis surnoms depuis le 1e tour des élections - sur les Rubettes (et oui j'ai fait une régression spéciale Rubettes) et leur fameux "Sugar Baby Love" et là je ne peux m'empêcher de vous faire subir cette version karaoké où l'on notera, outre les "géniales" paroles, surtout la magnifique chorégraphie :




Donc après 2 ou 3 morceaux génialissimes, je m'attablais à me confectionner une salade digne du film "Muriel's wedding" qui commence d'ailleurs par le fameux "Sugar Baby Love", tout en continuant à me trémousser et en hurlant à tue tête !


Pour 2 ou 3 convives :

- Faire tremper 50 gr de cornilles (+ quelques lentilles blondes pour finir le paquet) pendant une nuit.

- Toujours la veille, mélanger 125 gr de semoule ou du boulghour (pour moa du coucous parfumé aux épices du monde de chez Tipiak) avec le même volume d'eau, 1 belle tomate coupée en dés avec le jus (important!), le jus d'1 demi citron, 2 càs d'huile d'olive fruitée, 1 càc de graines de coriandre écrasées, 1 gousse d'ail dégermée et écrasée, du sel, poivre, piment d'espelette, 1 bonne pincée de mélange piment, persil and co pour spaghetti ramené de Sicile et 1 douzaine de gros raisins blonds secs.

- Le lendemain, faire cuire les cornilles 12 mn à l'autocuiseur avec un bouillon cube, les égoutter et les passer à l'eau fraîche 5 s pour les rafraîchir.

- Les ajouter au reste de la préparation, mais avant de mélanger ajouter 1 càs de vinaigre de Jerez sur les cornilles tièdes, puis 1 càs d'huile d'olive et de la ciboulette. Bien mélanger et réserver au frais au moins 2 heures.

- Servir avec ce que l'on a sous la main, 1 oeuf dur, du jambon ou fromage type feta en petit dés.

Pour moi un demi oeuf dur en hommage aux casquettes des Rubettes ! :-)))






11 commentaires:

mickymath a dit…

quelle superbe verrine!! biises micky

mounet a dit…

bonne idée cette verrine
j'espere que ton compte en banque ne jouera pas titanic trop longtemps

grégoire a dit…

Pour moi les cornilles c'étaient des haricots blancs avec un "nombril" noir?

Liputu a dit…

Bien vu Grégoire, j'avais juste zappé une partie de ma phrase entre parenthèses... l'effet Rubettes ou vacances sans doute ! :-)

Lolotte a dit…

C'est bien joli et j'ai bien ri en te lisant!

Iris a dit…

C'est toujours un plaisir de te lire, bon c'est la fin du mois alors !!!!! Bonne idée pour finir les restants.

Sylvie a dit…

Ta verrine me fait très envie !

valérie a dit…

un bien joli verre qui m'inspire!

paola a dit…

Ta verrine est très joliment présentée. C'est une très bonne idée...A retenir.

Beah a dit…

Ah les Rubettes, il suffit de mentionner le nom pour que j'ai le tube en tête toute la journée...
Pour répondre à ta question sur mon blogue, le beau chat retraité, c'est Lustig, mon chat de 14 ans, pour lequel je souhaite trouver un foyer avant que nous partions habiter au Québec en juin, j'espère vraiment lui trouver une maison accueillante pour finir ses jours d'ici-là.

Doria a dit…

Je n'aime pas trop ce groupe mais par contre je touve ta verrine bien attirante. C'est une bonne idée, je note.

Ballade n°