lundi 23 avril 2007

GIRASOLI PRINTANIERS ET LEGERS

Pour bien commencer ma semaine tant attendue de vacances, je décidais d'aller faire mon tour hebdomadaire au marché, et là Ô drame Ô désespoir, mon fromager préféré a abandonné l'approvisionnement tant attendu de pâtes fraîches vacances scolaires obligent !

Mes 2 barbas chiens et moi sommes rentrées penaudes et l'âme en peine nous sommes allées faire un tour chez Monop', pour essayer de trouver un ersatz de pâtes fraîches. Sans illusion, nous sommes revenues avec un paquet de "Girasoli", espèces de gros raviolis fourrés en forme de fleur.

J'avais choisi la version parme et parmesan, en me disant que ça allait changer des sempiternelles épinard/ricotta. Par acquis de conscience, j'ai poussé le vice à en n'en faire cuire qu'un pour goûter et là, mon premier sentiment s'est révélé exact : la pâte s'est bien tenu à la cuisson (pour une fois) mais un peu caoutchouteuse et la farce n'était qu'une patouille à vague goût de jambon cru franchement sans intérêt : les petits génies du marketing agro-alimentaire font très fort décidément ! :-)

Extrêmement déçue par mon achat, j'ai décidé de l'accommoder pour essayer d'en faire quelque chose de joli et mangeable, une sorte de salade de pâtes tièdes sans vinaigrette. Verdict, la copine venue déjeuner chez moi a trouvé cela raffiné et léger et tout à fait honorable pour de l'industriel... tout compte fait, c'est vrai que c'était quand meilleur qu'à la cantine ! :-))

Pour 2 copines (à la diète momentanée mais en week-end) :

- Faire cuire les Girasoli à très grande eau salée, avec un peu d'huile d'olive et du thym.

- Pendant ce temps, dans 1 càs d'huile d'olive très parfumée (si possible) faire fondre doucement 1 gousse d'ail dégermée et écrasée, ajouter 1 branche de tomates cerises de Sicile coupées en 2, puis ajouter 1 belle poignée de rucola (roquette) ou à défaut des jeunes pousses d'épinard.

- Mélanger aux girasoli égouttés, et poudrer de pecorino pepato (pecorino au poivre ou à défaut du parmesan) fraîchement râpé et servir tièdes accompagnés d'une concassée fraîches de tomates cerises légères aillée et parfumée à l'origan.


Nous avons bu dessus un petit Tariquet au nez de fleurs blanches qui a tout de suite élevé le niveau du repas :-)
Bonne semaine a tutti !


5 commentaires:

Paola a dit…

Je vois que malgré l'absence de ton fromager, tu t'en sorts très bien. Elle est très appétissante ta recette.

Hélène (Cannes) a dit…

T'es pleine de bonnes idées pour le recyclage, toi ! Beau résultat, en tout cas !
bises
Hélène

izou a dit…

Trés appétissant tout ça!

Lavande L&P a dit…

hé bien tu as bien du talent et bien améliorer la mise de départ! bravo!

Doria a dit…

Une bien recette qui réveille mes papilles.

Ballade n°