dimanche 6 mai 2007

#3 : LES ST JACQUES SE MARIENT... ENTRE TERRE ET MER !

Suite et fin de la saga St Jacques, nos délicieuses créatures méritaient bien un happy end après les 2 derniers épisodes où elles avaient dû survivre à une avalanche de pasta (clic), puis à une vague géante à Hawai (clic), et enfin retour sans naufrage et repos bien mérité !

Au début, j'avais pensé les déguster simplement légèrement gratinées à la bretonne et finir sur un sablé kouin amé (un peu beurré koi !), mais j'ai trouvé ce matin au marché mes ravioli favoris au thym et au chèvre, j'avais quelques lardons qui chahutaient dans le frigo avec une belle courgette ronde. En ayant assez de tous ces moussaillons terrestres indisciplinés qui se bataillaient dans mon frigo, j'ai dit stop et fait transiger notre ami le crottin de chèvre qui s'asséchait de vieillesse... et je vous écris cela en étant sobre ! :-)

Pour 1 sauvetage bien mérité :

- Faire cuire 6 à 8 gros raviolis au chèvre et thym frais. Les égoutter à froid et les réserver.

- Faire griller 25gr lardons sans mat grasse, les égoutter et les éponger si très gras, jeter le gras rendu, et faire chauffer 1 càs d'huile d'olive et faire sauter 5 noix de St Jacques préalablement saupoudrées de thym et piment d'espelette, environ 15 s de chaque côté. Les sortir et les réserver avec les lardons, ajouter 1 courgette ronde coupée en tous petits dés et bien faire rissoler avec du thym et de l'ail.

- Ajouter pour juste réchauffer les ravioli, les lardons et les St Jacques, poivrer et parsemer de basilic ciselé.

Servir bien chaud avec une bonne pincée de piment d'espelette, des copeaux de chèvre sec et quelques feuilles de basilic.



Les St Jacques ont dit oui aux ravioli, au grand bonheur de la Barba Emma qui n'a pas perdu 2 mn de préparation et à eu droit à un peu de chèvre râpé sur ses croquettes ! :-)


2 commentaires:

shinobi a dit…

miam miam

Choupette a dit…

Je découvre ton blog par le commentaire que tu m'as laissé! j'aime beaucoup le sort que tu as réservé à ces Saint-Jacques; il y a tout ce que j'aime dans cette assiette.

Ballade n°